Le vélo, star du déconfinement

fub 2

@credit photo : FUB

Les mobilités dites douces, comme la marche ou le vélo, offrent une excellente alternative aux transports en commun. Le vélo, qui permet la distanciation physique post-confinement, rencontre un vrai succès. L’Etat vient d’ailleurs annoncer un triplement du plan vélo, qui atteint désormais 60 millions d’euros. Alors c’est vraiment le moment de s’y mettre !

Dans un précédent article je soulignais les bienfaits du vélo sur la santé : Les études scientifiques révèlent, en effet, qu'il constitue une activité physique très complète, qui stimule en particulier la fonction cardiorespiratoire et renforce le profil immunitaire. La pratique du vélo ne manque donc pas d’atouts !

Aujourd’hui, avec le déconfinement et le souci de distanciation sociale, cette activité présente un intérêt d’autant plus marqué.

Un plan national de 60 millions

Suite au déconfinement, pour inciter les usagers des transports en commun à utiliser la petite reine, le gouvernement avait mis en place initialement un plan de 20 millions d’euros. Celui-ci a permis notamment de financer le forfait de 50 euros permettant la remise en état de son vélo. Face au succès de cette mesure, et à une pratique du vélo en forte croissance, le budget du plan a été triplé et s’établit désormais à 60 millions d’euros. La ministre de la Transition Ecologique et solidaire,  Élisabeth Borne, a annoncé vouloir remettre en état un million de vélos d’ici la fin de l’année. 

vélo 2

@ credit photo FUB

Autre mesure : la création d’une Académie des métiers du vélo sous l’égide de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) pour permettre, dans les prochains mois, la formation de mécaniciens vélos certifiés.

Par ailleurs, le décret portant sur le forfait mobilités durables ( jusqu’à 400 euros par an et par salarié) va paraître avec deux mois d’avance.

Le gouvernement a même annoncé fin mai vouloir pérenniser les pistes cyclables temporaires, mises en place sur tout le territoire après le déconfinement.

 

Des initiatives régionales

La région de l’Ile de France est particulièrement dynamique. Depuis fin 2019, elle avait déjà pris la décision d’accorder une prime allant jusqu’à 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique (cette prime ne pouvant couvrir plus de la moitié du prix d'achat).

Suite à la crise sanitaire liée au Covid, plus d'une centaine de kilomètres d'aménagements cyclables provisoires dans le périmètre du Grand Paris ont déjà été annoncés. Si chaque collectivité agit séparément, la présidente d’Île-de-France Valérie Pécresse s’est déclarée prête à débloquer 300 millions d’euros pour un réseau régional cyclable, avec des voies provisoires notamment entre la Porte Maillot à Paris et La Défense ou encore le long de l’avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine.

A Paris, les boulevards ont été provisoirement transformés en voies cyclables, en particulier sur le tracé des lignes de métro les plus fréquentées (lignes 1, 4 et 13).

vélo 3

D’autres villes, comme Angers ou Nantes, ont multiplié les initiatives. Des associations ont été sollicitées pour former les cyclistes à l’usage du vélo en ville et renforcer ainsi leur sécurité. Des stationnements supplémentaires ont également été mis en place, de même que des pistes temporaires et pérennes. Le maire d’Angers a annoncé que  des espaces pour les vélos et les piétons pourraient être gagnés sur les voies de circulation à la sortie du confinement.

 

Des aides pour nous guider

Face à cette accélération des mesures et ces nombreux changements, il est bien utile de se laisser guider. Geovelo est une appli, lancée il y a déjà 10 ans, qui s'apparente à un GPS pour les vélos. Très bien faite et complètement gratuite, elle fournit aux cyclistes les meilleurs itinéraires pour se déplacer, en indiquant les routes avec aménagements cyclables ou les voies à faible circulation.

géovelo

Quant aux pistes cyclables temporaires, vous pourrez les retrouver au lien suivant  établi par le collectif Vélo Île-de-France. Il rassemble 35 associations, dans une centaine de communes, avec l’objectif de faire de l’Île-de-France une région cyclable,

Alors bonne route et prenez soin de vous !!

vélo 4