Courez au théâtre voir la pièce d'Alexis Michalik, « Intra Muros » !

Photo 1  

Cette pièce, qui  se joue actuellement à Paris au théâtre de la Pépinière, porte bien l’empreinte d’Alexis Michalik, auteur et metteur en scène . Celui-ci est également à l'origine de la fameuse pièce « Edmond », qui retrace l'histoire d'Edmond Rostand, l'auteur de « Cyrano de Bergerac ». Cette pièce avait  remporté cinq Molières en 2017 (dont le Molière du théâtre privé). Ici pas de référence historique, « Intra-muros » est bien ancrée dans le présent. Inventivité, rebondissements, humour, émotion : toute la patte de l’auteur se retrouve ici, ce qui plait aux jeunes et à leurs parents. Une bonne occasion d’aller au théâtre en famille.                                                                                        

Le thème de l’enfermement

Alexis Michalik s’est inspiré de son expérience suite à une rencontre avec des détenus qui avaient aimé l’un de ses spectacles.« Intra-muros » est l’histoire d’un metteur en scène, Richard, qui vient en prison pour animer un atelier de théâtre. Il est aidé par son ex-femme, Jeanne, qui est aussi actrice, et d’une jeune assistante sociale, Allice, qui vient d’arriver dans l’établissement.

Découragé au départ en constatant que seuls deux détenus, Kevin et Ange, sont présents il maintient néanmoins l’atelier. L’expérience commence difficilement car le metteur en scène doit gérer le comportement fougueux du jeune Kevin et le mutisme d’Ange, plus âgé, qui est venu uniquement pour accompagner son ami. Le metteur en scène va tenter de les faire parler de leur vie. Commence alors la découverte de l’histoire et du parcours de chacun.

Si la pièce met un peu de temps à démarrer, à trouver son rythme, une fois que le jeune Kevin décrit son parcours, avec énergie et émotion, le spectateur est complètement captivé par la mise en scène virevoltante, par le jeu des acteurs, tous excellents, et par les histoires. Ces histoires  concernent tous les personnages et s’imbriquent comme on va le découvrir peu à peu.

Cette pièce a une portée sociétale. On se rend bien compte, à travers les parcours d’Ange et Kevin et, que chacun, si la malchance s’en mêle, peut se retrouver derrière les barreaux.

photo 2

Le théâtre, le lieu des émotions

Avant le début de la pièce l’un des acteurs demande à l’assistance « qu’est-ce que le théâtre ? ».  C’est non seulement du divertissement mais aussi un lieu traversé par les émotions. Le spectateur qui va de surprise en surprise est traversé par toutes sortes d’émotions et passe réellement du rire aux larmes grâce à une mise en scène très inventive et au jeu des comédiens.

Ces émotions ont également leur place en prison.  Avec l’aide du metteur en scène, Ange et Kevin vont apprendre à exprimer leurs émotions, notamment leur colère, et à rejouer le moment où leur vie a basculé et où ils sont passés de libres à détenus.

Les aspects de l’univers carcéral sont bien évoqués : la violence, le temps qui s’écoule lentement, les parloirs. Et l’humanité aussi, qui aide à tenir : l’amitié, l’amour.

Photo 3  

Alexis Michalik : auteur à succès

Récompensé par deux Molières pour sa pièce « Le Porteur d’Histoire », trois Molières pour « Le Cercle des illusionnistes » et cinq Molières pour « Edmond », Alexis Michalik créé toujours des divertissements d’une inventivité saisissante.

Pour avoir vu « Edmond », pièce qu’il a adaptée au cinéma il y a peu, j’ai bien retrouvé avec « Intra-Muros » sa marque de fabrique. Dans toutes ses pièces, les spectateurs peuvent voir les coulisses (changements de décors, de costumes) ce qui rend le théâtre très accessible. L’envers du décor n’est plus un mystère ; seules les émotions sont essentielles.

Autre point commun entre les pièces : le spectateur se trouve pris, à chaque fois, dans un tourbillon. Il ne s’ennuie pas une seconde à la faveur des changements de décors, minimalistes, et des changements de rôles également. En effet, le comédien qui joue le metteur en scène se transforme en directeur de la prison ou la comédienne représentant la jeune assistante sociale devient une juge. A un moment l’acteur interprétant Kevin se métamorphose même en Ange plus jeune !  Seuls les accessoires permettent la transformation et pourtant ça fonctionne, on y croit !

Photo 4  

Astuces !

En famille le théâtre peut revenir cher. En réservant directement sur le site du théâtre de la Pépinière, situé dans le quartier très vivant et sympa de l’Opéra, les moins de 25 ans paient un tarif unique de 12 euros. Avantageux !

Vous pouvez réserver au lien suivant. 

Sachez également qu’en vous inscrivant à la Newsletter du Théâtre vous pourrez bénéficier de tarifs privilégiés pour deux. Elle est pas belle la vie !