Les clés pour utiliser au mieux Airbnb

airbnb 1  

Tout le monde connait Airbnb, qui a révolutionné les codes du tourisme. Cette plateforme évolue constamment, aussi bien pour les voyageurs que pour les hôtes. L’extension des services est un des axes majeurs de son développement.Pour utiliser tout le potentiel de cette plateforme, géniale, je vous propose de  faire un point sur ses dernières évolutions, tout en mettant en lumière certains points de vigilance. 

Les chiffres clefs d’Airbnb

Depuis son lancement officiel il y a plus de dix ans, en août 2018, la plateforme a rencontré un succès phénoménal. Qui n’a pas déjà réservé au moins une fois ses vacances ou week-ends sur ce site ? Airbnb totalise près de 5 millions d'annonces et a enregistré 300 millions  de réservations en dix ans. La société californienne a une stratégie de développement ambitieuse car elle vise un milliard de voyageurs par an  à l'horizon 2028 ! Airbnb est désormais présent dans tous les pays (sauf en Iran, Syrie et Corée du Nord), et dans 81.000 villes. La dernière expansion a été réalisée en 2017 en Chine.

Avec 500.000 annonces en ligne et 13 millions d'utilisateurs (voyageurs et hôtes), la France, destination touristique par excellence, constitue le second marché d'Airbnb après les Etats-Unis. Paris représente même sa première ville au monde de destination !

Photo Airbnb 2  

Pour les voyageurs : utiliser Airbnb en toute sérénité

Le principal intérêt d’Airbnb réside dans son rapport qualité/prix imbattable. Lorsqu’on veut voyager en famille il est, en effet, bien pratique de pouvoir bénéficier d’un trois pièces par exemple, pour le prix d’un seule chambre d’hôtel. Et encore, pour un prix parfois moindre ! Lorsqu’on voyage en couple l’hôtel peut être plus intéressant en tenant compte des multiples offres offertes par des sites comme Booking par exemple.

Autre avantage d’Airbnb : une certaine sécurité. L’argent versé en réservant le logement est collecté par la plateforme, qui la reverse ensuite à l’hôte.

Autre atout : la description, souvent détaillée, des logements, avec photos et commentaires des hôtes permettent d’avoir nombre d’informations. La carte, qui permet de géo-localiser les logements est également très utile et permet notamment de déterminer si l’appartement/maison est situé en centre-ville.

Pour éviter les mauvaises surprises et passez un bon séjour,  certains points de vigilance s’imposent. D’abord, il convient de lire avec attention les commentaires des voyageurs ayant séjourné dans le logement. Ils permettent de se faire une idée des lieux. De magnifiques photos peuvent donner envie de réserver un appartement mais plusieurs commentaires négatifs sur la propreté ou le bruit nous permettront d’éviter de mauvaises surprises ! De plus, il est tout sauf sympa de voir un hôte annuler une réservation quelques jours avant et de devoir recommencer ses recherches. Veillez donc bien (encore et toujours !) aux commentaires attachés à l’annonce. Si vous constatez que l’hôte a annulé plusieurs fois des réservations alors il n’est peut-être pas fiable. A éviter !

Photo Airbnb 3  

Enfin, le coût global est à bien appréhender car il ne correspond pas seulement au prix de la nuitée. En effet à cela, il faut rajouter les frais de ménage et les frais de fonctionnement de la plateforme. Cette dernière se rémunère grâce aux commissions prélevées. Sachez également que certains hôtes font payer draps et serviettes, ce qui peut sensiblement accroître le prix du voyage. Pensez donc à vérifier donc ces points lors de votre réservation.

De plus en plus de services à destination des voyageurs

Pour renforcer son attractivité, Airbnb ne cesse de proposer de nouveaux services aux voyageurs. Cela participe également à une stratégie de montée en gamme de façon à répondre aux exigences d’une clientèle plus variée, comme les voyageurs d'affaires.

Airbnb a ainsi enrichi son offre de logements en lançant deux programmes : "Airbnb Plus" propose des logements vérifiés avec 100 critères de propreté et de confort. Ce programme regroupe les 2.500 résidences les plus haut de gamme de son catalogue. Quant au programme  "Beyond by Airbnb", il proposera des « logements d'exception ».

De plus, Airbnb a lancé les  « Expériences ». Elles recouvrent des domaines très divers et peuvent aussi bien consister en des visites de musées, de vignobles, de marchés, ou d’activités d’artisans. Elles peuvent aussi permettre de s’initier à la sylvothérapie, à la poterie. La plateforme a multiplié les partenariats avec les musées à travers le monde. Les touristes peuvent, par exemple, découvrir, en petit comité et en compagnie d'une artiste, les collections permanentes du centre Pompidou avant son ouverture au public. 1.500 "expériences" existent en France, dont la moitié à Paris, pour un prix moyen de 53 euros.

airbnb  

Une offre de services pour les hôtes…...

Louer un logement sur Airbnb permet bien sûr de bénéficier de revenus complémentaires, même si la pratique est de plus en plus encadrée, comme nous allons le souligner ensuite.

La plateforme apporte également une certaine sécurité aux hôtes en centralisant les paiements. De plus les voyageurs, de la même façon que les logements, sont soumis à des commentaires de la part des hôtes les ayant précédemment reçus. Cela permet de limiter (mais malheureusement pas d’éviter) les mauvaises surprises.

Comme pour les voyageurs, Airbnb cherche à diversifier son offre de services à destination des hôtes. C’est pourquoi elle a récemment acquis  la start-up française, Luckey Homes, qui vise aider les hôtes dans la gestion des voyageurs. Cette société est spécialisée dans les services de conciergerie premium pour la location de courte durée. Elle offre ses services dans une vingtaine de villes en France. Airbnb n'exclut pas de déployer Luckey Homes à l'international. La startup est déjà présente au Canada et en Suisse.  La société propose également de gérer le prix du logement en fonction de différents critères (disponibilité, prestations, etc.), ce qui peut éventuellement accroître le panier moyen des voyageurs. Luckey Homes se rémunère en facturant une commission équivalente à 20 % du prix de la location.

…..qui doivent veiller à bien connaître la réglementation

Airbnb bénéficie d’un développement, que les autorités locales tentent de réguler face au vif mécontentement des hôteliers. Deux cas se présentent : soit vous louez votre résidence principale et alors vous êtes soumis à la règle de 120 nuitées maximum par an et par logement, avec l'obligation de demander un numéro d'enregistrement pour tout propriétaire-loueur. Toutes les communes ne sont pas concernées mais celles qui le sont attirent le plus de touristes : elles ont plus de 200.000 habitants ou se situent dans l'un des départements de la première couronne parisienne (92, 93 et 94).  Attention, si vous êtes locataire de votre résidence principale, vous devez impérativement obtenir l'accord écrit de votre bailleur pour sous-louer.                                                                               

Depuis le 1er janvier 2019 les plateformes de locations touristiques bloquent les locations de résidences principales après 120 jours par an en France. Airbnb a publié une première liste de 18 villes où il applique ce dispositif. Ainsi Aix en Provence, Annecy, Bordeaux, Lyon, Nice, Paris, Neuilly sur seine, ou encore Versailles sont concernées.https://www.airbnb.fr/help/article/2108/night-limits-in-france--frequently-asked-questions

photo airbnb 5

Si vous louez votre résidence secondaire alors la  règle des 120 jours max ne s’applique pas. En revanche la règlementation est contraignante car, en zone tendue (villes de plus de 200 000 habitants et proche banlieue parisienne), en plus des démarches classiques en mairie, vous devez demander au préalable une autorisation de changement d’usage. Cette autorisation peut s’accompagner, selon l’avis de la Préfecture, de l’achat d’un titre de compensation. C’est le cas à Paris : vous devez acheter un espace commercial que vous transformez en un espace résidentiel pour de la location longue durée. Cette règle est appelée « compensation ». Les compensations peuvent varier d'un arrondissement à l'autre. Vous pouvez consulter le site de la Mairie de Paris pour plus d’informations sur ce processus de changement d'usage.

Dès début janvier la presse révélait qu’à Paris plus de 2,1 millions d'euros d'amendes aux multipropriétaires de locations touristiques ont été émises en 2018 contre 1,3 million d'euros un an plus tôt. La vigilance s’impose donc plus que jamais pour les hôtes !

Mes bonnes adresses Airbnb

Je recours très souvent à Airbnb pour les vacances et week-ends. Ici je n’indique que les logements vraiment exceptionnels que j’ai testés. Vous ne serez pas déçus !

A Annecy : https://www.airbnb.fr/rooms/17699426?guests=1&adults=1

A Angers : https://www.airbnb.fr/rooms/20293801?guests=1&adults=1

photo airbnb 1