Beaupassage, un nouveau lieu parisien où se mêlent le Bon et le Beau

Accueil Beaupassage 

Une nouvelle adresse à Paris a ouvert très récemment dans le très chic 7ème arrondissement de la capitale. C’est l’occasion d’une balade à l’abri des voitures, entre le boulevard Raspail, la rue du Bac et la rue de Grenelle. Ce passage à  ciel ouvert est dédié à la gastronomie, à des prix tout à fait abordables. Le visiteur suit un parcours ponctué d’œuvres d’art et d’une soixantaine d’espèces d’arbres.

    Beaupassage 2

Un projet immobilier d’envergure qui s’inscrit dans une tradition ancienne

Ce nouvel espace a nécessité trois ans de travaux, pour un résultat plutôt réussi ! Dès 2011 le groupe immobilier Emerige, fondé par Laurent Dumas, a acquis le terrain qui regroupait notamment un ancien couvent du XVIIe siècle et un ancien garage des années 1960. Les architectes Franklin Azzi et Frédéric Bourstin et le paysagiste Michel Desvigne ont imaginé ce nouvel espace qui comprend des logements (dont 10 sociaux) et des commerces. Sur un total de 10.000 m2 présent et passé sont harmonieusement combinés. La soixantaine de variétés d'arbres et les espaces végétalisés contribuent à la sérénité des lieux (il faut juste oublier le monde qui se presse le week-end !).

A Paris les passages et galeries se trouvent essentiellement rive droite, dans des quartiers centraux et proches des théâtres. Les passages du Grand-Cerf, Choiseul, des Panoramas sont les plus connus et les plus touristiques. Ils ont connu un formidable essor tout au long du 19ème siècle en France et en Europe. Avec Beaupassage, la rive gauche prend sa revanche ! Comme les passages parisiens déjà existants, il propose plusieurs commerces de bouche raffinés (épiceries fines, restaurants, salons de thés). Il se veut un lieu luxueux (en privilégiant la beauté des espaces et en concentrant des œuvres artistiques et des grands noms de la gastronomie) tout en proposant une offre à des prix accessibles.

  Beaupassage 3

 

  Un exemple même du tournant pris par les centres commerciaux

Même si Beaupassage se présente comme « de la haute couture urbaine » et non comme un centre commercial, il s’inscrit néanmoins dans une tendance de fond en immobilier commercial. En effet, face à la forte croissance du commerce électronique, les commerces physiques n’ont d’autre choix que de se réinventer. Les centres commerciaux ne peuvent plus miser sur les « locomotives »  habituels, les hypermarchés, pour attirer les visiteurs. Ces derniers veulent désormais vivre une « expérience ». Les centres commerciaux se doivent donc de créer une atmosphère, de proposer des services, dans un cadre plaisant. Les attentes de la génération hyperconnectée des millennials sont notamment à prendre en compte.

Beaupassage répond à toutes ces exigences car le beau, à travers les œuvres d’art, cohabite avec le bon (tous les commerces sont ceux de chefs, la plupart étoilés). Le visiteur pourra vivre un moment de détente et de sérénité lors de sa flânerie.

La gastronomie mêlée à l’art

L’esprit des lieux reprend la passion du fondateur d’Emerige, Laurent Dumas, qui est un passionné de la création contemporaine. En 2014, il a créé la Bourse Révélations Emerige pour permettre à une jeune génération d’artistes plasticiens de se faire connaître.

Beaupassage regroupe plusieurs œuvres d’art. On peut ainsi admirer une œuvre bicolore de Fabrice Hyber (intitulée « Les deux Chênes »), une longue forêt en carton, le matériau de prédilection, d'Eva Jospin (« La Traversée ») qui borde l'accès du boulevard Raspail, une sculpture en calcaire (« Les Mangoustes de Beauvais ») de Stefan Rinck, l’ «Arbre Neuronal » de Marc Vellay ou encore une immense peinture «Grans Bwa » (esprit de la forêt en vaudou haïtien)  signée Romain Bernini.

Beaupassage 6   Beaupassage 8

 

Beaupassage 9 Beaupassage 10

Pour le plus grand plaisir des papilles, huit chefs étoilés et artisans d'exception sont réunis dans une offre accessible à travers un format food-court.

On compte quand même au total neuf étoiles au Michelin ! L'Allénothèque du triple étoilé Yannick Alléno, est à la fois un restaurant, une cave à vins et une galerie d'art.

Le Daily Pic de la multi-étoilée Anne-Sophie Pic  propose des verrines de saison.

Avec le Mersea, ouvert prochainement, Olivier Bellin (deux macarons à L'Auberge des Glazicks, en Bretagne), réplique son concept du IXe arrondissement, dédié à la «sea street food» autour du fish and chips.

Quant à Thierry Marx (doublement étoilé), il propose avec sa boulangerie une « street-food » dédiée aux pains.

N’oublions pas le chocolatier-pâtissier Pierre Hermé (élu meilleur Pâtissier en 2016), dont le café propose de sublimes créations sucrées, la boucherie-restaurant d'Alexandre Polmard et enfin %Arabica, une enseigne japonaise très pointue tenue par Junichi Yamaguchi.


Beaupassage 11

Salle de sport et supermarché bio avec services de proximité

Pour éliminer les calories accumulées durant ce délicieux parcours on peut compter sur la salle de sport dirigée par l’ancien champion du monde de boxe thaï Abdoulaye Fadiga. Sur trois niveaux, cet endroit complète l’offre Bien-être de Beaupassage en comprenant un mur d'escalade, un plateau de musculation, un ring de boxe et une piste d’athlétisme, un concept-store, un coffee & muesli bar et enfin un sauna.

Un Carrefour City permet de réaliser quelques courses. Sur les 600 m2, 200 sont consacrés aux produits bio, vegan ou encore sans gluten, répondant, encore une fois, à l’approche Bien-être voulue par Beaupassage  Autre nouveauté, ce supermarché comprend un ensemble de services, en particulier une conciergerie de quartier et des casiers connectés facilitant par exemple l'échange de clés lors de la location d'appartement.

Beaupassage 12

Conseils et coups de cœurs

Evitez d’y aller le samedi car il y a vraiment trop de monde et non seulement il faut faire la queue pour espérer une table mais il est très difficile d’admirer tranquillement les œuvres qui ponctuent la promenade.

J’ai particulièrement apprécié la spécialité à tomber de Thierry Marx, qu’on peut également retrouver dans sa  boulangerie du 8e arrondissement de Paris : le "breadmaki", un pain toasté, roulé et garni à la façon d'un maki.

Moi qui adore le poisson  j’attends avec impatience l’ouverture de Mersea, l’enseigne spécialisé dans la street food de la mer avec le chef Olivier Bellin. Comme dans le restaurant du IXe arrondissement on pourra y trouver des ceviches, des burgers, tataki…le poisson cuisiné sous une forme moderne.

Aller plus loin

Sur le site internet https://beaupassage.fr il est possible d’en savoir plus non seulement sur l’offre gastronomique mais aussi sur les œuvres d’art et sur les intervenants (architectes, paysagistes,…) qui ont modelé ce nouvel espace.