Comment est le nouveau roman de Joël Dicker ?

Autant le dire d’emblée : je suis une grand fan de Joël Dicker ! J’ai lu tous ses livres et je trouve que c’est un auteur exceptionnel. Il nous emmène avec lui dans des histoires souvent compliquées, avec des aller-retours incessants entre passé et présent. A cela s’ajoutent une multitude de personnages. Alors oui, difficile parfois de s’y retrouver !  Mais quel bonheur de se laisser porter par les histoires de chacun, de savoir qu’un dénouement inattendu va nous cueillir. 

Joel Dicker

J’ai donc commencé « La disparition de Stéphanie Mailer » avec beaucoup d’enthousiasme et de plaisir. Les 100 premières pages sont très prenantes : Qu’est-il arrivé à la journaliste Stéphanie Mailer ? Elle a disparu après avoir remis en cause les conclusions de l’enquête portant sur un crime vieux de 20 ans. 

L’amitié entre les deux policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott, nous tient également en haleine car on voit bien que, dans le passé, leur amitié a été soumise à rude épreuve. 

Il y a donc un réel suspense et le début du livre est vraiment palpitant. 

Malheureusement la suite n’a pas été à la hauteur de mes attentes car j’ai trouvé l’intrigue un peu mince. Dans « La vérité sur l’affaire Harry Québert » ou « Le livre des Baltimore » les personnages étaient vraiment fouillés, leur passé disséqué pour placer le lecteur au coeur de leurs ressentiments, de leurs passions, bref au coeur de leurs émotions. Or ici j’ai trouvé que l’auteur recourait à pas mal de facilités : la personnalité des divers protagonistes est parfois évoquée de façon rapide, trop superficielle.  Les rebondissements sont parfois tirés par les cheveux ou même prévisibles.

J’ai donc fini ce livre un peu déçue. J'ai néanmoins passé de bonnes heures de lecture. Et cela ne m’empêchera pas de me précipiter en librairie pour acheter le prochain livre ! 

Pour aller plus loin 

Qui est Joël Dicker ? 

C’est un jeune auteur de 32 ans, né en Suisse. Il a choisi l’écriture après avoir fait des études de droit à Genève. 

« La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert », paru en septembre 2012, a été traduit en 40 langues et vendu à 5 millions d’exemplaires à travers le monde. En France ce roman, vendu à 2 millions d’exemplaires, a été récompensé par le Prix de la Vocation de la Fondation Bleustein-Blanchet, par le Grand Prix du roman de l’Académie française et le Prix Goncourt des Lycéens. 

Il est même actuellement adapté par Jean Jacques Annaud (réalisateur du magnifique film «L’Ours ») pour devenir une série télévisée, diffusée à la rentrée 2018. Patrick Dempsey (l’inoubliable Derek Shepherd dans la série "Grey's Anatomy") jouera le rôle de Harry Quebert. 

Le saviez-vous ? 

Joël Dicker a eu l’immense privilège de refuser de voir son roman « La vérité sur l’affaire Harry Québert», adapté par Steven Spielberg. Suivant les conseils de son éditeur Bernard de Valois (aujourd'hui décédé), il a privilégié un réalisateur qui avait lu avec attention son livre et imaginait déjà les scènes qu’il pourrait tourner !